Un diner à l'ouest 

Casseroles et poêles
Rechercher
  • alouest

Une histoire de plat - la tielle sétoise


OU LES PERGEGRINATIONS D'UNE TOURTE LANGUEDOCIENNE AU VAL D'ILLIEZ


Sète est une ville magique et contrastée. Parfois brumeuse, parfois assommante de soleil. Bruyante près du port, silencieuse au Mont Saint-Clair. Elle dévoile, depuis ce sommet, une vue splendide sur la ville, la mer, le canal du midi, le canal du Rhône, l'étang de Thau.



Tielle sétoise en ballade dans le Val d'Illiez

On y voit les grands bateaux qui s'en vont au large, vers des noms qui font rêver: Tanger, Dakar, Nacala, Izmir... Et ceux, plus petits, qui s'en vont moins loin et reviennent vite avec des trésors de la mer qui régalent nos papilles!




Côté étang de Thau, il y a quelques gourmandises aussi: des jolies rangées d'établissements conchylicoles (culture de coquillages) promettent un garnissage efficace des généreuses tablées des restaurants de Bouzigues et d'ailleurs: huîtres gratinées, moules farcies et plateaux de fruits de mer de première fraîcheur.



Culture de coquillages sur l'étang de Thau

En arrivant à Sète, un voyage aux halles s'impose.

Acheter une tielle sétoise et la déguster sur la corniche en regardant l'horizon. C'est si bon ces tielles.... Un goût de mer (la farce, c'est du poulpe), de tomates pimentées avec légèreté, de safran, de pâte à pain... Mmmmmh... La recette ici: https://www.marionbarral.com/blog/recette-vraie-tielle-setoise/


Côté histoire, la tielle est originaire d'Italie et d'Espagne. De bonne conservation, la tourte était préparée pour les expéditions en mer des pêcheurs. Elle est arrivée naturellement et certainement par voie maritime ravir des becs sétois. Puis voilà, elle est devenue une institution de la région.



Sète

Cet été, la mer a rencontré la montagne, et quel ravissement pour mes papilles!

En effet, impossible d'aller à Sète en 2020... Alors on part au lac plutôt qu'à la mer. Et oh!, heureuse surprise, on trouve une tielle chez un traiteur poissonnier. Merci beaucoup Madame et Monsieur les traiteurs, quel plaisir de vous avoir croisé sur ma route, là, à quelques kilomètres, de l'autre côté de mon Ouest, à Thonon.

Juste avant d'aller faire une randonnée dans les hauteurs, je mets la tielle dans mon sac à dos. Je grimpe, un peu, beaucoup et je déguste une tourte sétoise après avoir admiré la Dent Blanche. Grand moment, la rencontre entre ces deux régions! Mer et montagne ensemble, goût et vue, on approche le moment parfait.


Bon, je vous laisse, je vais manger une pâtisserie fraîchement arrivée de Tunisie en regardant la lune sur le Léman (mais ça, c'est une autre histoire) :-)









22 vues1 commentaire